lieu commun

On appellera lieu commun l'espace où se rencontrent nos rêves perdus et nos petits bonheurs présents

310813

en vrac, les derniers messages avant le site

les nouvelles mises en ligne sont désormais ici : planetelieucommun




Privilège de l'abolition *


Suivre des yeux
la belle bleue
je ne vois pas
pourquoi.
J’ai mon étoile filante à moi.

Rouge blanc bleu
une deux une deux
je ne suis pas
le pas

J'ai ma petite musique à moi.

Seul dans la ville
je me défile
privilégié.

J'ai aboli le quatorze-juillet.

* référence à l'abolition des privilèges
Antoine Bial (texte évolutif - 14 juillet 2014)

 


 

homonymies du bonheur

la vache :
- «le bonheur est dans le pré»

la banque :
- «le bonheur est dans le prêt»


toi et moi :
- «le bonheur est dans le près»

Antoine Bial

je remets ce texte en ligne, il explique l'orthographe du bandeau en haut de page, le bonheur est dans le "près" , la proximité ...


 

Mauvais temps (épisode 2)

Maintenant que la vie s'est barrée, Mantes-la-Ville change de logo

le nouveau logo de Mantes la Ville

 


LES BROCANTES SONT DE RETOUR MAIS PAS SUR CE BLOG

RETROUVEZ-LES SUR LE SITE planetelieucommun.fr

BROCANTES du WEEK-END << ici

 


exit le blog !!  LE PRINTEMPS DES POÈTES 2014 au cœur des arts

avec sa documentation et ses textes

s'était déjà installé sur notre nouveau site << ICI

drame de coeur carré PP14 FB

 

Une contribution graphique au Printemps des Poètes 2014 : AU CŒUR DES ARTS

c'est maintenant LE PRINTEMPS DES POÈTES 2015 - l'insurrection POÉTIQUE

SUR LE SITE planetelieucommun.fr

 


 

     LIEUCOMMUN DÉMÉNAGE   
  SES RESSOURCES POÉTIQUES
POUR LA CLASSE   

SUR SON NOUVEAU SITE
www.planetelieucommun.fr

cliquer sur le lien >> planetelieucommun.fr



 

exit le blog !!
LES TEXTES d'ANTOINE BIAL
sont logés à la même enseigne

ici

planetelieucommun - textes d'Antoine Bial


 

Le prochain spectacle des Chanteurs Livreurs n'a pas encore commencé que déjà il a lieu :
le resto AUX 2 GRAPPES D'OR  à Gentilly (94) >>

On y choisira les plats et les chansons, mais pas en même temps, entendons-nous bien ...   

Comme ils le disent  eux-même :
"Si le spectacle est terminé
ça prouve au moins qu'il a eu lieu" …

Envoyez votre choix de chansons à leur adresse :
http://chanteurslivreurs.free.fr/contacts.htm
plus d’infos : http://chanteurslivreurs.free.fr

affiche FB spectacle chanteurs livreurs mai14

chanteur statue



 Migrations 

Hirondelle deux fils blog


mauvais temps et temps mauvais


Elle attend que s'ouvre le ciel
ma migrante hirondelle
d'automne

Mais si notre climat
reste à la haine
au mépris
j'ai peur
qu'elle ne revienne pas.

Antoine Bial - septembre 2013
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _

Posté par de passage à 11:24 - pages d'accueil - Permalien [#]

101011

Rappel : lieucommun n'a rien à vendre, RIEN, nous sommes désolés d'avoir à subir comme vous les publicités insérées entre les messages ...


Contribution au Printemps des Poètes 2013

théâtre en plein air
(samedi 16 mars 2013)

Seine en scène

voix d'eau

(tragédie)

nuit et jour

et jour et nuit

elle joue sa vie


la Seine


elle entre en scène
timide
goutte à goutte
filet d'eau
qui trouve sa voix
au fil de l'eau


elle connaît par cœur

son parcours
la Seine

de la source à l'estuaire

de la source à l'estuaire


elle le joue
en boucles

tout en détours

tout en douceur
nuit et jour

et jour et nuit



au dernier acte

dernière scène
elle entre en mer

la Seine


alors la mer
entre en Seine
et la Seine
y perd sa douceur


elle ouvre grand sa bouche amère
mais sa voix d'eau s'éteint

dans le murmure de la houle

(merci de ne pas applaudir)

Antoine Bial


<<<<< poésies sur le thème de l'automne et de l'hiver
<<<<< colonne de gauche

bandeau PP13

les voix du poème


La môme néant


(Voix de marionnette, voix de fausset, aiguë, nasillarde, cassée, cassante, caquetante, édentée.)

Quoi qu’a dit* ?

- A dit rin.
Quoi qu’a fait ?

- A fait rin.
A quoi qu’a pense ?

- A pense à rin.
Pourquoi qu’a dit rin ?

Pourquoi qu’a fait rin ?

Pourquoi qu’a pense à rin ?
- A’xiste pas.

Jean Tardieu (
"Monsieur monsieur" Gallimard 1951)

 

des textes sur le thème "les voix du poème" en français sont ici (en construction) :
PRINT POÈTES 2013 : LES VOIX DU POEME EN FRANÇAIS

 et des textes sur le thème  "les voix du poème" traduits d'autres langues ici (en construction) : 
PRINT POÈTES 2013 : LES VOIX DU POÈME TRADUCTIONS

des textes de PABLO NERUDA, à qui le Printemps rend hommage
sont ici
PRINT POÈTES 2013 : PABLO NERUDA


chat TW Collégiale rue vers pente sombre 150312



Oda al gato
... "Sus ojos amarillos dejaron una sola ranura
para echar las monedas de la noche".

[Ode au chat
... "Ses yeux jaunes ne laissèrent qu'une rainure
pour y jeter la monnaie de la nuit".]

Pablo Neruda (dans "Navegaciones y regresos", 1959)

fl_che_simple_gaucheVoir ci-contre les autres CATÉGORIES en MAJUSCULES POUR LA CLASSE



Les Chanteurs livreurs se livrent en pestacle ...

plus d'infos ici : http://chanteurslivreurs.free.fr

Pestacle chanteurs livreurs mars 2013 FB


££Rouge33 090213

le groupe ROUGE en concert, c'était le samedi 9 février 2013 à Mantes-la-Ville
à suivre ici : http://rougerock78.canalblog.com

d'autres images sur Facebook ici : PHOTOS DU CONCERT ROUGE (A. Bial)


Un texte de saison qui fait froid dans le dos, alors soyez prudents ...

image Holiday blog

Holiday in Ice


Sur la Tamise gelée


quand on a voulu jouer

Holiday on Ice

tu m'as glissé un patin

je suis tombé sur les tiens

on a rompu

la glace


Dans la Tamise gelée

quand on a voulu jouer
Holiday on Ice
on a repris nos patins
mais l'amour s'était éteint
on est restés
de glace

Le printemps est arrivé  
La Tamise est dégelée
nous, sous la surface
avec nos patins figés
on joue pour l'éternité
Holiday
in Ice

Antoine Bial, janvier 2013


bandeau_Po_sies_pour_la_classe

ici >> UNE SAISON en POÉSIE - hiver

La saison qui précède le Printemps des poètes ne manque pas de ressources - Entrez dans la catégorie pour cueillir les fruits poétiques de l'hiver !

merle_1_MLJ

Un merle en hiver- janvier 2010 - square à Mantes la Jolie (photo lieucommun)


 

c'était l'an dernier ...

deux mille douce
après une année douce, lieucommun vous souhaite une année treiz'en forme

voeux 2013 TW chat yoga


doigt pointélieucommun justifie l'orthographe de "près" (bannière du blog ci-dessus)
;-)

l'accent fait le bonheur

la vache : le bonheur est dans le pré
la banque
: le bonheur est dans le prêt

nous :
le bonheur est dans le "près",
...tout près.

Antoine Bial



poèmes d'automne ici >>
UNE SAISON en POÉSIE - HIVER

hiver Vexin
La neige

Regardez la neige qui danse
Derrière le carreau fermé.
Qui là-haut peut bien s'amuser
A déchirer le ciel immense
En petits morceaux de papier ?

Pernette Chaponnière


d'autres poèmes dans UNE SAISON en POÉSIE - HIVER

fl_che_simple_gauche autres poésies pour la classe dans les catégories en MAJUSCULES

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -



Le 18 juillet 1936, contre l'insurrection franquiste, s'ouvrait une espérance libertaire en Espagne,
s'initiait une expérience libertaire en Catalogne :

El paso del Ebro

" El Ejército del Ebro,
rumba la rumba la rumba la
El Ejército del Ebro
rumba la rumba la rumba la
una noche el río pasó
¡ Ay Carmela ! ¡ Ay Carmela !
una noche el río pasó
¡ Ay Carmela ! ¡ Ay Carmela !
" ...

("Le régiment de l'Ebre
rumba la rumba la rumba la
une nuit a traversé le fleuve ...)

milicianas

source de l'image :
http://guerracivilespana.wordpress.com/

Et Rosa León chante la Carmela du milicien :

“Ay, Carmela”

... Quién se acordaba de ti
en la b
atalla del Ebro
Quién serías tú Carmela
cantada en la voz del pueblo ...

(Rosa León)

Qui se souvenait de toi
à la bataille de l'Ebre
Qui étais-tu, Carmela
chantée par la voix du peuple ...



Exibitionnisme : les Chanteurs-livreurs se re-produisent en public

chanteurslivr_polar_blog_170612

Paris, le dimanche 17 juin 2012 (photo lieucommun)

  • Belle et rebelle fin d'après-midi du dimanche 17 juin 2012 au 33 rue des Vignoles, qui abrite l’Union régionale CNT-Paris. Les Chanteurs-livreurs y ont livré leur concert (la fête, c'était tout le week-end). Les bénéfices sont destinés à la réfection des locaux.

CD_Chanteurs_livr_bras_dessusExibitionnistes, oui, car les Chanteurs-livreurs, qui se re-produisent en public, se livrent à leurs pratiques textuelles et musicales devant une salle complice, une bande de voyeurs que ça excite tout autant ...

Ils continuent, "à contre-courant, à force de crocs-en bras, à faire avancer cette idée si attachante du son qui raisonne" ...

La voix de Jean Aubel, auteur-compositeur, avec des hommages à François Béranger (Mamadou m'a dit, toujours d'actualité hélas) et Henri Tachan (Les z'hommes, idem, hélas) sur une orchestration de pros (saxo, banjo, clarinette, guitares, batterie) pour un spectacle trop court.
Mais "Si le spectacle est terminé / ça prouve au moins qu'il a eu lieu" ... avec un public qui a "du talent au bout des doigts".


Sur ce blog, déjà ici : http://lieucommun.canalblog.com/archives/paroles_et_musique/index.html

On regrettera, c'est un amical reproche, sinon ça ressemble à du cirage de pompes, l'absence de titres comme "La banlieue sud", restée hors les murs, et Bualénoc oubliée "à l'autre bout du monde" :

Bualénoc (début, en représailles)

"Une plage de l’ouest, à l’autre bout du monde
Un ciel plein de nuages où les orages grondent
Le vent portait la pluie tel un fardeau sournois" ...

Jean Aubel

Les Chanteurs-livreurs ont leur site ici :
http://chanteurslivreurs.free.fr/
Dernier CD en vente (photo ci-dessus), bras dessus ... bras dessous, avec la chorale Passifore. On peut (presque) écouter des extraits de chansons ici
http://chanteurslivreurs.free.fr/CD/brasdessus.htm, mais il est plus sûr et plus malin de se le procurer : ici : http://www.librairie-publico.com/spip.php?article1251


Le cirque du soleil

Cirque du soleil lévitationCirque du soleil équilibre ligneCirque du soleil disparition

Cirque du soleil entracte

Cirque du soleil réapparition

Antoine Bial



Posté par de passage à 18:14 - pages d'accueil - Permalien [#]

021011

contribution, question d'orthographe, dernière info - vœux, et Le Cirque du soleil

Rappel : lieucommun n'a rien à vendre, RIEN, nous sommes désolés d'avoir à subir comme vous les publicités insérées entre les messages ...


 une fois l'an, Antoine Bial
"remet au jour"
son texte pour lendemain de 14 juillet

Collégiale de Mantes-la-Jolie (photomontage de juillet -  lieucommun)
Actualité historique de la semaine : le 14 juillet et le 4 août 1789
 Contexte :
Après la prise de La Bastille le 14 juillet, l'Assemblée Constituante décidera l'abolition des privilèges ...

 

Colle_giale_artifice_double


privilège de l'abolition
ou
le jour d'après
(version 2013)

Suivre des yeux

la belle bleue

je ne vois pas
pourquoi

j'ai mon étoile

filante

à moi


Rouge blanc bleu

une deux
une deux

je ne suis pas

le pas

j'ai ma petite

musique

à moi


Noblesse oblige
je me défile
seul dans la ville
privilégié

La nuit s'achève
déjà se lève
le jour d'après

je fais du rêve
une réalité

à la mémoire
de notre Histoire

révisionnée

j'ai aboli

le quatorze juillet

 

Antoine Bial (texte évolutif - 6 juillet 2013)


 BROCANTES JUILLET 2013
Broc Champagne-sur-Oise B 2011 pour 181112

Pour ouvrir la page des brocantes il faut maintenant cliquer sur le lien
et cliquer ensuite sur le titre du paragraphe qui s'affiche

les BROCANTES DE JUILLET 2013 sont  >> ICI


Contribution au Printemps des Poètes 2013
théâtre en plein air
(samedi 16 mars 2013)

Seine en scène

voix d'eau

(tragédie)

nuit et jour

et jour et nuit

elle joue sa vie


la Seine


elle entre en scène
timide
goutte à goutte
filet d'eau
qui trouve sa voix
au fil de l'eau


elle connaît par cœur

son parcours
la Seine

de la source à l'estuaire

de la source à l'estuaire


elle le joue
en boucles

tout en détours

tout en douceur
nuit et jour

et jour et nuit



au dernier acte

dernière scène
elle entre en mer

la Seine


alors la mer
entre en Seine
et la Seine
y perd sa douceur


elle ouvre grand sa bouche amère
mais sa voix d'eau s'éteint

dans le murmure de la houle

(merci de ne pas applaudir)

Antoine Bial


poésies sur le thème de l'HIVER un peu plus bas ou directement >>ICI

bandeau PP13

les voix du poème

affiche PP13

La môme néant


(Voix de marionnette, voix de fausset, aiguë, nasillarde, cassée, cassante, caquetante, édentée.)

Quoi qu’a dit* ?

- A dit rin.
Quoi qu’a fait ?

- A fait rin.
A quoi qu’a pense ?

- A pense à rin.
Pourquoi qu’a dit rin ?

Pourquoi qu’a fait rin ?

Pourquoi qu’a pense à rin ?
- A’xiste pas.

Jean Tardieu (
"Monsieur monsieur" Gallimard 1951)

 

des textes sur le thème "les voix du poème" en français sont ici (en construction) :
PRINT POÈTES 2013 : LES VOIX DU POEME EN FRANÇAIS

 et des textes sur le thème  "les voix du poème" traduits d'autres langues ici (en construction) : 
PRINT POÈTES 2013 : LES VOIX DU POÈME TRADUCTIONS

des textes de PABLO NERUDA, à qui le Printemps rend hommage
sont ici
PRINT POÈTES 2013 : PABLO NERUDA


chat TW Collégiale rue vers pente sombre 150312



Oda al gato
... "Sus ojos amarillos dejaron una sola ranura
para echar las monedas de la noche".

[Ode au chat
... "Ses yeux jaunes ne laissèrent qu'une rainure
pour y jeter la monnaie de la nuit".]

Pablo Neruda (dans "Navegaciones y regresos", 1959)

fl_che_simple_gaucheVoir ci-contre les autres CATÉGORIES en MAJUSCULES POUR LA CLASSE



Les Chanteurs livreurs se livrent en pestacle ...

plus d'infos ici : http://chanteurslivreurs.free.fr

Pestacle chanteurs livreurs mars 2013 FB


££Rouge33 090213

le groupe ROUGE en concert, c'était le samedi 9 février 2013 à Mantes-la-Ville
à suivre ici : http://rougerock78.canalblog.com

d'autres images sur Facebook ici : PHOTOS DU CONCERT ROUGE (A. Bial)


Un texte de saison qui fait froid dans le dos, alors soyez prudents ...

image Holiday blog

Holiday in Ice


Sur la Tamise gelée


quand on a voulu jouer

Holiday on Ice

tu m'as glissé un patin

je suis tombé sur les tiens

on a rompu

la glace


Dans la Tamise gelée

quand on a voulu jouer
Holiday on Ice
on a repris nos patins
mais l'amour s'était éteint
on est restés
de glace

Le printemps est arrivé  
La Tamise est dégelée
nous, sous la surface
avec nos patins figés
on joue pour l'éternité
Holiday
in Ice

Antoine Bial, janvier 2013


bandeau_Po_sies_pour_la_classe

ici >> UNE SAISON en POÉSIE - hiver

La saison qui précède le Printemps des poètes ne manque pas de ressources - Entrez dans la catégorie pour cueillir les fruits poétiques de l'hiver !

merle_1_MLJ

Un merle en hiver- janvier 2010 - square à Mantes la Jolie (photo lieucommun)


 

c'était l'an dernier ...

deux mille douce
après une année douce, lieucommun vous souhaite une année treiz'en forme

voeux 2013 TW chat yoga


doigt pointélieucommun justifie l'orthographe de "près" (bannière du blog ci-dessus)
;-)

l'accent fait le bonheur

la vache : le bonheur est dans le pré
la banque
: le bonheur est dans le prêt

nous :
le bonheur est dans le "près",
...tout près.

Antoine Bial



poèmes d'automne ici >>
UNE SAISON en POÉSIE - HIVER

hiver Vexin
La neige

Regardez la neige qui danse
Derrière le carreau fermé.
Qui là-haut peut bien s'amuser
A déchirer le ciel immense
En petits morceaux de papier ?

Pernette Chaponnière


d'autres poèmes dans UNE SAISON en POÉSIE - HIVER

fl_che_simple_gauche autres poésies pour la classe dans les catégories en MAJUSCULES

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -



Le 18 juillet 1936, contre l'insurrection franquiste, s'ouvrait une espérance libertaire en Espagne,
s'initiait une expérience libertaire en Catalogne :

El paso del Ebro

" El Ejército del Ebro,
rumba la rumba la rumba la
El Ejército del Ebro
rumba la rumba la rumba la
una noche el río pasó
¡ Ay Carmela ! ¡ Ay Carmela !
una noche el río pasó
¡ Ay Carmela ! ¡ Ay Carmela !
" ...

("Le régiment de l'Ebre
rumba la rumba la rumba la
une nuit a traversé le fleuve ...)

milicianas

source de l'image :
http://guerracivilespana.wordpress.com/

Et Rosa León chante la Carmela du milicien :

“Ay, Carmela”

... Quién se acordaba de ti
en la b
atalla del Ebro
Quién serías tú Carmela
cantada en la voz del pueblo ...

(Rosa León)

Qui se souvenait de toi
à la bataille de l'Ebre
Qui étais-tu, Carmela
chantée par la voix du peuple ...



Exibitionnisme : les Chanteurs-livreurs se re-produisent en public

chanteurslivr_polar_blog_170612

Paris, le dimanche 17 juin 2012 (photo lieucommun)

  • Belle et rebelle fin d'après-midi du dimanche 17 juin 2012 au 33 rue des Vignoles, qui abrite l’Union régionale CNT-Paris. Les Chanteurs-livreurs y ont livré leur concert (la fête, c'était tout le week-end). Les bénéfices sont destinés à la réfection des locaux.

CD_Chanteurs_livr_bras_dessusExibitionnistes, oui, car les Chanteurs-livreurs, qui se re-produisent en public, se livrent à leurs pratiques textuelles et musicales devant une salle complice, une bande de voyeurs que ça excite tout autant ...

Ils continuent, "à contre-courant, à force de crocs-en bras, à faire avancer cette idée si attachante du son qui raisonne" ...

La voix de Jean Aubel, auteur-compositeur, avec des hommages à François Béranger (Mamadou m'a dit, toujours d'actualité hélas) et Henri Tachan (Les z'hommes, idem, hélas) sur une orchestration de pros (saxo, banjo, clarinette, guitares, batterie) pour un spectacle trop court.
Mais "Si le spectacle est terminé / ça prouve au moins qu'il a eu lieu" ... avec un public qui a "du talent au bout des doigts".


Sur ce blog, déjà ici : http://lieucommun.canalblog.com/archives/paroles_et_musique/index.html

On regrettera, c'est un amical reproche, sinon ça ressemble à du cirage de pompes, l'absence de titres comme "La banlieue sud", restée hors les murs, et Bualénoc oubliée "à l'autre bout du monde" :

Bualénoc (début, en représailles)

"Une plage de l’ouest, à l’autre bout du monde
Un ciel plein de nuages où les orages grondent
Le vent portait la pluie tel un fardeau sournois" ...

Jean Aubel

Les Chanteurs-livreurs ont leur site ici :
http://chanteurslivreurs.free.fr/
Dernier CD en vente (photo ci-dessus), bras dessus ... bras dessous, avec la chorale Passifore. On peut (presque) écouter des extraits de chansons ici
http://chanteurslivreurs.free.fr/CD/brasdessus.htm, mais il est plus sûr et plus malin de se le procurer : ici : http://www.librairie-publico.com/spip.php?article1251


Le cirque du soleil

Cirque du soleil lévitationCirque du soleil équilibre ligneCirque du soleil disparition

Cirque du soleil entracte

Cirque du soleil réapparition

Antoine Bial



Posté par de passage à 18:13 - pages d'accueil - Permalien [#]

300911

TEXTES LIBRES

bandeau_textes_libres

fl_che_verte_haut attention, les poésies pour la classe sont en haut de la page d'accueil fl_che_verte_haut

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

une vie d'arbre

arbre_et_feu
photo et montage lieucommun - 2007

L'arbre en jeu*

L'enjeu
risquer le vert
contre le bleu
jeter ses bras vers l'essentiel


gagner son ombre
à la lumière du soleil

L'enjeu
jouer le vert
avec le bleu
atteindre enfin à l'essentiel


s'abandonner
à la lumière du soleil

L'enjeu
aimer le vert
aimer le bleu
tout sacrifier à l'essentiel


brûler ses jours
à la lumière du soleil

L'enjeu
perdre le vert
perdre le bleu
et renoncer à l'essentiel


se détacher
de la lumière du soleil

tout ça n'est qu'un jeu, puisque "la vie est trop courte pour être prise au sérieux" (George Bernard Shaw)

Antoine Bial - 14 janvier 2011

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

jours de neige

paysage_lune_neige_3
paysage du Vexin en décembre 2010 - photo lieucommun

lune d'hiver

comme effacée
du paysage

triste lune d'hiver

chaque jour
un peu plus absente

SI tu fonds en larmes de neige

c'est que ta morte saison

repose

sous la couverture blanche

Antoine Bial

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

cristal_de_neige

 

chorégraphie
verticale

flocon de neige

étoile
blanche

sous
la
lune
aveugle

pour qui
danses-tu
ta
courte
vie ?

étoile
au cœur
fragile

dans la nuit
de cristal

pour qui
vas-tu
te noyer ?

Antoine Bial - 17/12/10

 cristal_de_neigeArts plastiques : Les cristaux de neige ont tous une structure hexagonale, différente d'un cristal à l'autre. On peut par pliage (en quatre sur l'image), avec une ou plusieurs productions par élève, afficher une "galerie de neige", après découpage du papier blanc.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

fl_che_verte_haut les poésies pour la classe sont en haut de la page d'accueil fl_che_verte_haut

un paysage  au fil du temps

colonne


village_et_ibis

 

 

 

 

 

 

 

Au fil du temps

Sur le Nil bleu glisse la voilevillage_Nour_el_Baald
Glisse l'ibis en voile blanc,
Le Nil dessine, voie royale,
Au fil de l'eau, le cours du temps.

D'ocre et de pourpre, les villages
Découpés sur le désert blanc,

Ouvrent d'anciens livres d'images,

Au fil de l'eau, glisse le temps.

Le Nil protège la lumière
Du dieu Amon dans son miroir,

Entre deux ciels, entre deux terres,

Au fil de l'eau, glisse l'Histoire.


Architecte au pays de sablebarque_Nil_bleu
Dans la vallée des pharaons,
Le Nil invente, inépuisable,
Des paysages de limon.

Il marie les parfums d’orange,
De mimosa et de jasmin,
Que la brise légère échange
Aux deux rives de son jardin.

Quand la nuit referme, complice,hibiscus
Les fleurs carmin de l'hibiscus,
Il enroule ses hiéroglyphes
Dans le secret des papyrus.

Sur le Nil bleu glisse la voile
La nuit, dans ses voiles d'argent,

Berce le Nil sous les étoiles,

Au fil de l'eau, glisse le temps.

Antoine Bial / Photos Lieucommun - clic > agrandirnuit_sur_le_Nil


  • Un ancien livre d'images : le temple de Kom-Ombo, dédié à Sobek, le dieu crocodile.
  • Une voile et un ibis en voile blanc, entre Kom-Ombo et Edfou.
  • Village sur le désert, près de Médinet-Habou, Vallée des Reines.
  • Le Dieu Amon dans son miroir, entre Kom-Ombo et Edfou.
  • Des hibiscus, entre Assouan et Kom-Ombo. Il s'agit de l'hibiscus sabdariffa, à ne pas confondre avec l’hibiscus plante d'intérieur aux fleurs blanches ou de couleurs vives. Il en existe de différentes couleurs, et on fait en Égypte une infusion avec les fleurs : le karkadé.
  • Le Nil la nuit, sous les étoiles.

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

fl_che_verte_haut attention, les poésies pour la classe sont en haut de la page d'accueil fl_che_verte_haut

Haïkualités
(nouvelle catégorie)

actu fin novembre 2010 : Des sans-papiers SDF se seraient vus refuser l'accès à des centres d'hébergement ...  

dernier refuge
 
sans abri sans papiers

 

   dans l'oubli
accepté

Antoine Bial - 28/11/10

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

lieucommun,  broésie : le mariage de la harpe et du matin ...

pécheur* du dimanche

Le petit matin
trouve curieux
que je me trouve
sur sa route

que je m'y arrête
le dimanche
comme la semaine

que je le prenne
en passant
dans mes lignes

mais moi aussi
petit
je pèche
*
par curiosité

* avec ou sans chapeau

AB - nov 10

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

fl_che_verte_haut attention, les poésies pour la classe sont en haut de la page d'accueil fl_che_verte_haut

contribution au paysage

 Sans_titre_1

 

ceci n'est pas un paysage *

pas une vague
pas une ride
tout est tranquille
ici


le mauvais temps
le temps qui passe
ne fait pas
un pli

sous les étoiles
du ciel de lit
la mère étale
sa crème de nuit

Antoine Bial - nov 10*circulez, ça n'a rien à voir

- - - - - - - - - - - - - - - - -

vieux_soleil_couchant

 

le vieux Soleil, juste avant l'accident (photo lieucommun, hier soir)

Le dernier jour du vieux Soleil

Malgré son âge avancé,
le vieux Soleil
ne tenait pas en place.

On le voyait chaque jour
à peine levé
courir sans arrêt
de l'est à l'ouest
toute la journée.

Ça devait arriver :
hier soir le vieux Soleil est tombé
derrière l'horizon
,
où il a disparu
dans une grande flaque rouge.

Les recherches
,
se sont poursuivies
toute la nuit,

mais elles sont restées
sans lendemain.

Antoine Bial - sept 10


Rappel : lieucommun n'a rien à vendre, RIEN, nous sommes désolés d'avoir à subir comme vous les publicités insérées entre les messages ...


 

fl_che_verte_haut attention, les poésies pour la classe sont en haut de la page d'accueil fl_che_verte_haut

coll_giale_artifice

Collégiale de Mantes-la-Jolie (photomontage de juillet -  lieucommun)
Actualité historique de la semaine : le 14 juillet et le 4 août 1789
 Contexte : Après la prise de La Bastille le 14 juillet, l'Assemblée Constituante décide l'abolition des privilèges et des droits féodaux dans la nuit du 4 août. Le 14 juillet est déclaré "fête nationale", mais d'autres privilèges restent à abolir.

privilège de l'abolition

Suivre des yeux
La belle bleue
je ne vois pas
pourquoi


j'ai mon étoile
filante
à moi

Rouge blanc bleu
une deux une deux
je ne suis pas
le pas


j'ai ma petite
musique
à moi

Seul dans la ville
je me défile
privilégié


j'ai aboli
le Quatorze
juillet.

Antoine Bial

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

"On ne peut pas être et avoir été" - proverbe créé par Chamfort (1740-1794) - "Maximes et anecdotes".
Antoine Bial, pour qui le verbe être est un "auxiliaire de vie", revendique ici le contraire, en toute modestie (?)  :

Auxiliaire de vie

Je voudrais conjuguer encore le verbe être
à la première des personnes du présent,
lui murmurer du bout des lèvres qu'on peut être,
et avoir été, exceptionnellement.

Je voudrais conjuguer encore au temps qui passe
le même rêve dérisoire et important,
si les formes du verbe avoir un jour s'effacent,
le verbe être est invariable à tous les temps.

Je voudrais conjuguer encore le verbe être
à mes personnes familières du présent,
je suis, tu es, nous sommes, c'est ma raison d'être,
et d'avoir été, exceptionnellement.

Antoine Bial

chat San Pedro 011010 recadré

Portugal - São Pedro do Corval (Monsaraz) - octobre 2010 - photo lieucommun



lieucommun n'a rien à vendre, les publicités insérées entre les messages sont indépendantes de notre volonté...>>


 

Posté par de passage à 15:00 - pages d'accueil - Permalien [#]

Textes en vrac, avant rangement dans les catégories - ça peut prendre du temps !

 

Sans_titre_1

découverte

Big-bang

Je reviens
du Big Bang
J'ai vu comment
sans rien faire
on fait de rien
toute matière

La nature de l'homme
s'explique

Pas de doute
nous sommes
en somme
tous et toutes
d'authentiques
faits néant

Antoine Bial - mai 2010

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

emploi qualifié

Carrouf_de_nuit

"Carrouf de nuit" (reportage lieucommun)

La tête de l'emploi

Tête en l'air,
moi je poussais la chansonnette
et mon chariot
dans les allées,
c'est là que les chasseurs de tête
de l'hyper
m'ont repéré.

Ils se gondolent, m'interpellent :
"Vous avez ce qu'on appelle,
monsieur, la tête de l'emploi,
on va mettre en avant
vos talents naturels
".

Alors, j'ai signé le contrat ...

Si la formule fait recette
C'est pas drôle tous les jours,
les clients se payent ma tête,
je suis tête de gondole
à Carrefour.*

* Finalement, après arrangement à l'amiable (je m'expose aussi le dimanche sans supplément), je préfère "à Carrefour", qui rime beaucoup mieux ,que "chez Carrouf" ...
Antoine Bial - avril 2010

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

contributions à la couleur femme

- - - - - - - - - -

"la réapparition"

version "page noire" :


- - - - - - - - - -

 

version "page blanche"

[e]

belle en boucle muette
petite voyelle de banlieue
détenue en marge
tue
je te donne page blanche
illumine
l'agile ronde des cursives
signe
chaque terme chaque ligne

belle en boucle rebelle
brise les règles apprises
élimine
les contraintes masculines
anime
l'austère grammaire
ranime
ses révoltes éteintes

belle en boucle nouvelle
minuscule et capitale
redessine

l'écriture féminine

celle
de l'autre moitié des lettres
oubliée

Ce texte est un poème "à contrainte féminine" (librement consentie) qui peut donner des idées pour la création poétique en classe. Il utilise la lettre "e", marque du féminin et lettre la plus fréquente à l'écrit. Chaque mot contient une ou plusieurs lettres "e" avec exclusivement des noms féminins . Les finales de vers riment en "e" ou en "é" (le dernier). On pourrait titrer ce texte "la réapparition", clin d'oeil au roman "La disparition", de Georges Perec, écrit, lui, sans aucun "e", exercice bien plus difficile ! 
Antoine Bial - avril 2010

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

papillonne_elle_seul

elle

 

Deux "l" entre deux boucles rondes,
elle papillonne,
elle donne
à chaque mot qu’elle effleure
une touche de couleur.

Jamais elle ne se pose,
elle compose,
lettre à lettre, fleur à fleur,
pour le printemps des poètes,
la palette
des couleurs.

Antoine Bial - mars 2010


ACTUALITÉ

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Emploi des voyelles

manchots
"Pôle Emploi" (image empruntée)

T'es à découvert ?
- PULL
EMPLOI.

T'as le moral à plat ?
-
PILE EMPLOI .

Ça te rend malade ?
-
PÂLE EMPLOI .

On t'a enterré vivant ?
-
PELLE EMPLOI .

Tu fais la queue dans le froid ?
-
PÔLE EMPLOI ...

Antoine Bial - mars 2010

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

FANTAISIE DOMESTIQUE

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

balai_loup

Scène de ménage

Cent fois sa toile balayée,
Cent une fois recommencée.

Arrêtez ce ménage !
dit la vieille araignée,
à mon âge
on n'a plus peur du loup !

Et puis rien ne me touche,
je ne suis pas fâchée.

Si je prends la mouche
C’est qu'il faut bien manger.

Antoine Bial - mars 2010
rangé dans Antoine Bial - bestiaire très bête

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

C'est la neige ...

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Panorama_carri_res_neige

C'est la neige
qui libère le paysage
de sa longue peine
de couleurs

C'est la neige
qui le détache
de l'horizon
efface les traces

de ses erreurs
lui délivre le secret
des espaces vierges

C'est la neige
qui dans la parenthèse
des nuits blanches
le prépare
en silence
à l'épreuve du printemps

Antoine Bial - fév 2010

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -- - - - - - - - - - - - - - - - - - -

VŒUX 2010

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Promesses de minuit

On nous avait promis deux mille huit'res :
rien que des coquilles vides ...
On nous a fait miroiter deux mille n'oeufs :
pareil ...
Là, on nous annonce deux mille disq's :
c'est toujours la même chanson !

Antoine Bial - janv 2010

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

L'HIVER DANS LA RUE

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

  • du 28.12.2009

    Au moins trois cent cinquante-trois personnes sans domicile fixe sont mortes en France depuis le début de l'année 2009, selon le collectif des Morts de la rue ...

Comptabilité

S
oustraits au monde des hommes
ne reste de vous
que l'ombre pâle de ce nombre
portée blanc sur blanc
sur le livre blanc de personne
dont nous sommes pourtant
comptables

Antoine Bial - déc 2009

fl_che_verte_hautles poésies pour la classe sont en haut de la page d'accueilfl_che_verte_haut


 

LA MÉCANIQUE MONDIALE EST GRIPPÉE

- - - - - - - - - - - - - - - - - -

Actualité de saison : automne 2009
 Contexte : La grippe A  cache la famine en Afrique

1. "Grippe A : rien que pour la France les laboratoires viennent d'engranger une nouvelle commande évaluée à un milliard d'euros". (source : http://www.lexpansion.com/economie/actualite-entreprise  -  juillet 2009)

2. "La dernière étude du Programme alimentaire mondial (PAM) rend compte d'une malnutrition : la sécheresse qui sévit en Afrique de l'Est [...]menace de pénuries alimentaires et même de famines des millions de personnes.   La réponse internationale est [...]très erratique et superficielle. (source http://www.rfi.fr/sciencefr/articles/117/article_84353.asp - septembre 2009)


masque_A

photomontage lieucommun

Masques

Des millions de masques
pour des millions de visages
grippe A
grippe   à fric

Des millions de morts
sans visage
C'est la face cachée

de l'Afrique

On se voile la face
on s'en lave les mains
C'est notre vaccin
contre la famine en Afrique.

Antoine Bial - nov 2009


Actualité de saison : 26 octobre 2009
 Contexte : L'identité nationale en question
Éric Besson, ministre de l'Immigration et de l'Identité nationale a lancé "un vaste débat sur l'identité nationale". "Je pense par exemple qu'il serait bon que tous les jeunes Français aient une fois dans l'année l'occasion de chanter la Marseillaise".(source : http://www.lepoint.fr/actualites-societe  -  26/10/2009)

Franchise

Se draper dans la bannière
tricolore
ça ne m'emballe pas

Entonner la marche guerrière
ma parole
ça ne me chante pas

Pour être Franc ?
franchement pas.

Antoine Bial - octobre 2009


TEXTES LIBRES (suite)

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Villers__tang_fleur_jaune_c_j_aq

poésie buissonnière (photo lieucommun)

 

 

Cantonnier

Il s'écarte des sentiers battus,
il entretient avec les ornières,
les talus,
des relations particulières.

Dans son petit jardin secret,
le cantonnier
cultive des pensées
buissonnières.

Modeste
,
il traverse la vie
sur les chemins de poésie
tandis que vous le cantonnez
à son rôle
;
e
t vous passez votre chemin
de mépris
sans un regard, une parole

ou un geste,
à vos certitudes réduits :
"cantonnier, on y reste." 

Antoine Bial - août 2009

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Un mur à Séville (Andalousie), sept 2008 : décrépitude naturelle (photo lieucommun)

 

 

S_villa___septembre_2008___portrait_murPortrait dégoûtant

Il avait mauvaise mine
une langue de vipère
un nez de fouine
des oreilles de cocker
des dents de loup
des yeux de mouche
mais surtout
une bouche d'égoût.

C'est pourquoi
il ne se sentait pas bien du tout.

Antoine Bial - avril 2009

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 oiseau_en_ville

titoizo volontairement flouté* (photo lieucommun oct 2008)

Chanson du titoizo  

kicéti qui montre pas ses biscoteaux
kicéti qui porte pas des rouflaquettes
kicéti qui se prend pas les gros sabots
dans la moquette

cétipa le titoizo ?

kicéti qui traîne pas dans les bistrots
kicéti qu'a pas au bec la cigarette
kicéti qui joue pas sa paye au loto
chez Marinette ?

cétipa le titoizo ?

mais ...

 kicéti qu'a un' cervelle de moineau
kicéti qui s'envoie en l'air comm' un' bête
kicéti qui fiente fort, qui chante faux
kicéti le casse-pieds, le pique-assiette ?

kicéti ? cétipa le titoizo ?

le titoizo

Antoine Bial - * l'oiseau photographié a été volontairement flouté - aucun animal n'a été vraiment humilié pour ce texte, et donc toute ressemblance avec un oiseau de votre connaissance ne pourrait être que le fruit du hasard

Neuf Afghans réfugiés en France ont été expulsés vers Kaboul  (source : http://www.liberation.fr/societe) : Un charter est parti pour Kaboul mardi soir avec de jeunes exilés afghans à bord.
Deux Haïtiens sous le coup d'un arrêté de reconduite à la frontière
(source : http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/01/26/) La préfecture du Val-de-Marne a émis, vendredi 22 janvier, un arrêté de reconduite à la frontière à l'encontre de deux Haïtiens sans papiers. Cette décision a été prise alors que le ministère de l'immigration avait annoncé mercredi 13 janvier, la suspension des procédures de reconduite vers Haïti, frappé par un violent séisme.

ligne

vol de ligne
dans tes mains vides /rien n'est écrit /effacée / ta ligne de vie // ils l'ont inscrite / en pointillés / sur le ciel de papier // oiseau blessé / ta ligne brisée / te reconduit / de l'exil à l'exil // dans tes mains vides / rien n'est écrit - Antoine Bial



D'autres textes en vrac, avant rangement dans les catégories - ça peut prendre du temps !

  d__coccinelleAnibeaux animoches

 Le concours de beauté approche.
On s'agite chez les petites bêtes,
anibeaux, animoches s'apprêtent.

Si le millépatant est encore en chaussettes,
L'escarbeau astique sa coquille,
la fourmignonne se maquille, se pomponne,
le ver-séduisant met ses Ray-Bans
et la coccibelle repeint ses ailes …

Qu'est-ce qu'on apprend ?
Le millépatant est maintenant
dans le cirage ?
Dommage,
le défilé commencera sans lui. ...

Très vite sont éliminés
La moche tsé-tsé et ses yeux cernés,
l'affrelon, qui a piqué un fard,
le poubeau, à cause de sa poubelle,
et bien sûr la punase (on l'a sentie venir !) ...

Le millépatant, épuisé,
fait son entrée en grandes pompes.
Trop tard,
la Coccibelle a raflé tous les points !

Antoine Bial

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

calligramme_souris_BialSouris !

Dans son trou
la souris se cache,
le chat n'y passe
que les moustaches.

Chat la chatouille.

Ris, souris !
c'est toujours ça

de pris.

Antoine Bial (Merci à Gabrielle pour le calligramme)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

cheval_blanc_FontSP

"Neige d'avril" (Lieucommun)

Résultat des courses *

Lune des bois Soleil d'hiver Ligne de chance

Étoile d'or
Marge d'erreur Noir de fumée
Peine de coeur Sable du temps Chemin d'absence
Fée du désert
Neige d'avril Belle de mai

* d'après réunion épique
Antoine Bial



Le_Monde_Galil_e

Cette information est passée inaperçue. Lieucommun vous la propose, avec la complicité involontaire d'un journal du soir que nous ne citerons donc pas.

À l'oeil nu

Sous la torture,
Galilée garde son point de vue :

" La Lune est plate comme un écu,
je le jure,
d'ailleurs on le constate à l'œil nu ! "
hurle-t-il, doigt tendu vers le disque céleste.

Toute retournée par l'injure,
la vieille Lune présente
à la Terre entière
sa fesse cachée,
geste involontaire
prouvant sans conteste sa rotondité.

"Je ne suis pas celle que vous croyez",
dit-elle pour sa décence.

Un nuage passe,
elle reprend ses apparences et son mystère,
n'offrant plus aux voyeurs
qu'un sourire moqueur
sur sa face de lumière ...

Le lendemain,
réflexion faite,
Galilée inventa les lunettes
*.

Antoine Bial
livre_Luminet_Galil_e* Précisions : Galilée (1554-1642) est considéré comme l'inventeur de la lunette astronomique, destinée à l'observation de la Lune et des planètes. Menacé de torture par l'Église, il abjure sa théorie sur la rotation de la Terre. Évidemment, il n'a jamais mis en cause la rotondité de la Lune, ni vu sa face cachée, photographiée en 1959 par une sonde soviétique.

<< Ne passez pas à côté de l'ouvrage de l'atronome-poète Jean-Pierre Luminet, "L'oeil de Galilée" (éditions J Cl Lattès) paru en janvier 2009. C'est le tome 3 de la trilogie "Les bâtisseurs du ciel".



Rappel :  lieucommun n'a rien à vendre, nous sommes désolés d'avoir à subir comme vous les publicités insérées entre les messages ...


 


 

Posté par de passage à 14:00 - Antoine Bial - bestiaire très bête - Permalien [#]