lieu commun

On appellera lieu commun l'espace où se rencontrent nos rêves perdus et nos petits bonheurs présents

040107

Poème du jour : 4 janvier 2008 - Le petit bois - Jules Supervielle


livre_lac_endormi_Supervielle
Voici le poème de Jules Supervielle (1884-1960) que Daniel Prévost a offert ce matin du 4 janvier 2008 (oui, 2008, ce message est déclassé en 2007 pour le rangement) aux auditeurs de l'émission "Le fou du roi", sur France-Inter.
Pour l'écouter, téléchargez (podcast) ICI l'émission sur le site de Radio France (c'est possible pendant 7 jours).

On retrouvera ce texte dans la recueil "1939-1945", paru en 1945 dans la collection Blanche de Gallimard, et en 1996 dans les "Oeuvres Poétiques complètes (La Pléiade). Plus simplement dans  "Le lac endormi et autres poèmes" de  Jules Supervielle,  illustré par Charlotte Labaronne (Gallimard jeunesse / Enfance en poésie). 6,30 € en librairie

Le petit bois

J’étais un petit bois de France
Avec douze rouges furets,

Mais je n’ai jamais eu de chance
Ah ! que m’est-il donc arrivé ?

Je crains fort de n’être plus rien
Qu’un souvenir, une peinture
Ou le restant d’une aventure,
Un parfum, je ne sais pas bien.

Ne suis-je plus qu’en la mémoire
De quelque folle ou bien d’enfants,
Ils vous diraient mieux mon histoire
Que je ne fais en ce moment.

Mais où sont-ils donc sur la terre
Pour que vous les interrogiez,
Eux qui savent que je dis vrai
Et jamais je ne désespère.

Mon Dieu comme c’est difficile
D’être un petit bois disparu
Quand on avait tant de racines. (1)
Comment faire pour n’être plus ?

Jules Supervielle ("1939-1945" - Collection Blanche, éditions Gallimard, 1945)  (1) En l'absence de ponctuation à la fin de ce vers, un point  a été ajouté par le blog. C'est évidemment discutable !


Posté par de passage à 14:19 - Poème du jour - Permalien [#]