lieu commun

On appellera lieu commun l'espace où se rencontrent nos rêves perdus et nos petits bonheurs présents

150509

Luc BÉRIMONT, Michel BESNIER - PRINT POÈTES 11 : PAYSAGES en français

Luc Bérimont (1915 -1983), poète et romancier, de son vrai nom André Leclercq, était un poète engagé. Dans la Résistance pendant la deuxième guerre mondiale, dans ses écrits poétiques, et dans la défense et la promotion de la poésie et de la chanson nouvelles, à l'image du poète-éditeur Pierre Seghers, qu'il a côtoyé.
Il a animé des émissions de radio pour faire connaître chanteurs et poètes (La Fine Fleur).
Des textes de Luc Bérimont ont été chantés par Léo Ferré, Marc Ogeret ("Madame à minuit, croyez-vous qu'on rêve ?...") ou Jacques* Bertin (rectification du 21 mai 2012, voir en commentaires).

Sa poésie est intense et passionnée ("Un feu vivant", à découvrir peut-être d'abord pour entrer dans son univers). Il a écrit des recueils de poésies pour les enfants, en particulier les Comptines pour les enfants d'ici et les canards sauvages (Librairie Saint-Germain-des-Prés, 1974).

Ses œuvres complètes sont en cours de publication au éditions du cherche-midi (seul le tome 1 est paru), mais elles existent déjà en trois volumes sous ce titre : Coffret Luc Bérimont, Poésies complètes (Presses de l'Université d'Angers, 2009). On peut  retrouver de magnifiques textes de Luc Bérimont, et un intéressant éclairage sur l'auteur ici : http://www.espritsnomades.com/sitelitterature/berimont/berimont.html

La nuit d’aube (passages - début et fin du poème)

Une rose a percé la pierre de la neige
Une rose a percé la pierre de l’hiver
Galopez dans le ciel, chevaux blancs des cortèges
Une rose a percé la pierre de la neige.

[...]

Il suffit d’un baiser qui réchauffe la neige
Et notre rose à nous brûle déjà ta main.

Luc Bérimont ("C'était hier et c'est demain", Seghers, 2004)

----------------------------------------

Comme des eaux qui se dénouent ...

Comme des eaux qui se dénouent
Sous la neige, parmi les boues
Dans l'éclosion terrible et tendre
D'un bourgeon voulu par le feu
Comme un lac sur des herbes bleues
Comme le flanc frileux des biches
Comme l'envol noir sur les friches
Des oiseaux mouillés du printemps

Mon sang t'environne et t'attend.

Luc Bérimont ("Un feu vivant", Flammarion, 1968)

----------------------------------------

je t'attends aux grilles des routes

je t'attends aux grilles des routes
aux croisées du vent du sommeil
je crie ton nom au fond des soutes
des marécages sans oiseaux
du fond de ce désert de fonte
où je pose un à un mes pas
j'attends la source de tes bras
de tes cheveux de ton haleine

j'attends la source de tes bras
de tes cheveux de ton haleine
tu es terrible tu m'enchaînes
tu me dévastes tu me fais

je t'attends comme la forêt
inextricable enchevêtrée
tissée de renards et de geais
mais que le matin fait chanter.

Luc Bérimont ("Un feu vivant", Flammarion, 1968)



Michel Besnier (né en 1945) , enseignant, romancier et poète, écrit pour la jeunesse.

Mes résidences
 
Je n’habite pas du côté de l’océan
mais du côté de la goutte d’eau
 
Je n’habite pas du côté de la forêt
mais du côté du brin d’herbe
 
Je n’habite pas du côté de l’ouragan
mais du côté du courant d’air
 
Je n’habite pas du côté de l’aigle
mais du côté du pingouin
 
Dites-moi où vous habitez
si vous habitez mon quartier
 
Je viendrai un de ces jours
vous dire un petit bonjour

Michel Besnier ("Le Verlan des oiseaux et autres jeux de plumes" illustré par Henri Galeron, éditions Motus, Collection Pommes Pirates Papillons, 1995)


retour au sommaire Poésie en français sur le thème du paysage ? cliquez ICI



Posté par de passage à 23:20 - PRINT POÈTES 11 : PAYSAGES en français - Permalien [#]