lieu commun

On appellera lieu commun l'espace où se rencontrent nos rêves perdus et nos petits bonheurs présents

111207

L'hiver des poètes

 sens_interdit_sourire_et_tristeLes textes publiés n'ont pas tous fait l'objet d'une demande d' autorisation.
  Les ayants droit peuvent nous en demander le retrait. 

bandeau_no_pub_ligne


arbre_d_hiver_en_feu< Photo Lieucommun, le Vexin se prépare à l'hiver 
La neige
Regardez la neige qui danse
Derrière le carreau fermé.
Qui là-haut peut bien s'amuser
A déchirer le ciel immense
En petits morceaux de papier ?

Pernette Chaponnière


voir aussi : HAÏKUS - poésies des saisons

<< Autres poésies pour la classe dans les catégories en MAJUSCULES à gauche.
 
Ne pas tenir compte des dates des messages, des textes sont ajoutés régulièrement.  


Posté par de passage à 18:21 - UNE SAISON en POÉSIE - hiver - Permalien [#]

010807

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - SOMMAIRE -

Poésies sur le thème de l'hiver :

  • Corinne Albaut - Le bonhomme de neige
  • Guillaume Apollinaire - Les sapins
  • Paul Arène - Paysage
  • Albert Atzenwiler - Le bonhomme de neige
  • Théodore de Banville - L'hiver
  • Patrick Bousquet - Bonjour monsieur l'hiver
  • Marguerite Brunat-Provins - Sur l'arbre rouge
  • Maurice Carême - La dernière pomme - Il a neigé - Le givre

page 2 (cliquer pour accès direct)

  • Pernette Chaponnière  - La neige / Le sapin de Noël
  • Anne-Marie Chapouton  - L'hiver, la neige
  • François Coppée - Il a neigé - La mort des oiseaux
  • Guy-Charles Cros - Matin de décembre / Croquis de janvier
  • Lucie Delarue-Mardrus - L'hiver
  • Louis Delorme - Le flocon
  • Hermin Dubus - La neige papillonne
  • Micheline Dupray  - Les oiseaux de l'hiver
  • Jason Émond - Le bonhomme de neige
  • Jean de La Fontaine - La cigale et la fourmi

page 3 (cliquer pour accès direct)

  • Pierre Gamarra - Où est donc passé le feu ?
  • Théophile Gautier - Décembre - Fantaisies d'hiver - La dernière feuille - La bonne soirée
  • Fernand Gregh - Un soir
  • Eugène Guillevic - L'ennemi - Arbre l'hiver
  • HAÏKUS - dans la catégorie HAÏKUS - poésies des saisons
  • Franz Hellens - Manège d'hiver
  • Victor Hugo - La bise (deux textes)
  • Illberg - Toc ! Toc ! ouvrez-moi !
  • Francis Jammes - Il va neiger
  • Jules Laforgue - Couchant d'hiver - Pâle soleil d'hiver
  • Annaïk Le Léard- Quand la neige tombe

page 4 (cliquer pour accès direct)

  • André Mary- Rondeau de la neige
  • Guy de Maupassant- Nuit de neige
  • Fernand Mazade - Attente
  • Pierre Menanteau - Le vieux rosier
  • Louis Mercier - Psaume à la neige
  • Jacqueline Mériot - Neige
  • Jean-Luc Moreau - Chanson d'hiver
  • Madeleine Morize - Chanson d'hiver
  • Vincent Muselli - Décembre
     

     

page 5 (cliquer pour accès direct)

  • Alfred de Musset - Le premier frisson d'hiver
  • Émile Nelligan - Soir d'hiver
  • Gérard de Nerval - Les papillons
  • Anna de Noailles (Comtesse) - L'hiver
  • Jean Orizet - L'or sous le givre - Haute ponctuation du silence 
  • Charles d'Orléans - Hiver, vous n'êtes qu'un vilain - Yver, vous n'estes qu'un villain
  • Louisa Paulin - Chant de neige 
  • Alexandre Pouchkine - Soir d''hiver
  • Gisèle Prassinos - Neige
  • Jacques Prévert - Chanson pour les enfants l'hiver - Noël des ramasseurs de neige

page 6 (cliquer pour accès direct)

  • Raymond Radiguet - Vitres
  • Pierre Reverdy - Souffle - Calme intérieur - Son de cloche - La neige tombe - Temps couvert
  • Jean Richepin - La neige tombe - Première gelée - La neige est belle - La neige est triste - La petite qui tousse
  • Arthur Rimbaud - Les corbeaux
  • Paul-Alexis Robic - Les douze lutins
  • Georges Rodenbach - Ô neige, toi la douce endormeuse des bruits
  • Jean Rousselot - La neige
  • Jules Supervielle - Le pommier
  • Frédéric-Jacques Temple - La blanche migration
  • André Theuriet - La ferme (Les 4 premières strophes sur l'hiver)

page 7 (cliquer pour accès direct)

  • Georg Trakl - En hiver
  • Émile Verhaeren - La neige - Neige
  • Paul Verlaine  - Dans l'interminable ennui de la plaine
  • Jules Verne - Quand par le dur hiver
  • Théophile de Viau - Ode contre l'hiver
  • Gabriel Vicaire - Matin de neige
  • Alfred de Vigny - La neige
  • Paul Vincensini  - La boule de neige - Moi l'hiver je pense - Hiver
  • Francis Yard - La neige au village

(à suivre ...)

Posté par de passage à 23:30 - UNE SAISON en POÉSIE - hiver - Permalien [#]

L'hiver de Corinne Albaut

Corinne Albaut est très présente sur ce blog. Ici par exemple.
Elle écrit, publie, interprète des comptines pour les petits (Collection "Petits bonheurs" chez Actes Sud junior).
Ses "Comptines pour le temps de Noël", dont le texte ci-dessous, sont publiées chez Actes Sud junior, illustrées par Michel Boucher. Un beau cadeau pour le temps de Noël (10 € en librairie).

Le bonhomme de neige

Au nord de la Norvège
Vit un bonhomme de neige.
Il n'a pas peur de fondre,
Là-bas, la neige tombe
Pendant de très longs mois,
Il y fait toujours froid.

Et le bonhomme de neige,
Bien assis sur son siège,
Regarde les flocons
Voler en tourbillons.

Sais-tu ce que j'en pense ?
Il a bien de la chance
Pour un bonhomme de neige
D'habiter la Norvège.

Corinne Albaut ("Comptines pour le temps de Noël")


Posté par de passage à 22:30 - UNE SAISON en POÉSIE - hiver - Permalien [#]

L'hiver de Guillaume Apollinaire

On connaît des passages de ce poème, un classique de la classe de neige.

Les sapins

Les sapins en bonnets pointus
De longues robes revêtus
Comme des astrologues
Saluent leurs frères abattus
Les bateaux qui sur le Rhin voguent

Dans les sept arts endoctrinés
Par les vieux sapins leurs aînés
Qui sont de grands poètes
Ils se savent prédestinés
À briller plus que des planètes

À briller doucement changés
En étoiles et enneigés
Aux Noëls bienheureuses
Fêtes des sapins ensongés
Aux longues branches langoureuses

Les sapins beaux musiciens
Chantent des noëls anciens
Au vent des soirs d'automne
Ou bien graves magiciens
Incantent le ciel quand il tonne

Des rangées de blancs chérubins
Remplacent l'hiver les sapins
Et balancent leurs ailes
L'été ce sont de grands rabbins
Ou bien de vieilles demoiselles

Sapins médecins divagants
Ils vont offrant leurs bons onguents
Quand la montagne accouche
De temps en temps sous l'ouragan
Un vieux sapin geint et se couche.

Guillaume Apollinaire ("Alcools" - poèmes, 1898-1913, Mercure de France, 1913 et éditions Gallimard Poésie, 1971)


Posté par de passage à 22:09 - UNE SAISON en POÉSIE - hiver - Permalien [#]

L'hiver de Paul Arène

Paul Arène, ou Paul-Auguste Arène, (1843-1896) est un poète de langue provençale et française, contemporain et proche d'Alphonse Daudet (il aurait participé à l'écriture des Lettres de mon moulin ) et de François Coppée (poète présent sur le blog dans cette même catégorie : L'hiver). Il préside le Félibrige de Paris en 1879 (mouvement littéraire créé par Frédéric Mistral en 1854 pour favoriser et organiser la sauvegarde et la promotion de la langue d’oc).

Si le poème qui suit célèbre la fin de l'automne et l'hiver à Chaville, en région parisienne, c'est la Provence de Sisteron qu'il décrit préférentiellement dans ses nouvelles, poèmes et romans.

Paysage

L'automne à Chaville est superbe ;
Le bois par place est resté vert ;
Ailleurs, tournant au vent d'hiver
Les feuilles s'abattent sur l'herbe ;
Mais les grands chênes fiers encor,
Gardent leur parure tenace,
Et, sentant que le froid menace
S'habillent de cinabre et d'or,
Qu'importe si le ciel est sombre,
Quand on a la claire forêt !
Son feuillage ardent qui paraît
Plus radieux au sein de l'ombre
Nous garde en ses rameaux vermeils,
Dans ses feuilles d'or pur baignées
Et de longs rayons imprégnées,
Le souvenir des vieux hivers.

Paul Arène


Posté par de passage à 21:55 - UNE SAISON en POÉSIE - hiver - Permalien [#]

L'hiver d'Albert Atzenwiler

Poète suisse, et directeur de l'enseignement à Genève, auteur de manuels scolaires ( Leçons et exercices de grammaire française, école primaire), et de contes pour enfants, Albert Atzenwiler (1898-1941) nous présente cet intrépide bonhomme de neige :

Le bonhomme de neige


Un jour, un bonhomme de neige
Eut envie de voyager.

Il prit sa belle écharpe beige
Et son bâton de noisetier.

A peine arrivé en Afrique,
Il se sentit très fatigué.

Il fut piqué par un moustique
À l'ombre d'un grand cocotier.

Il fut pris d'une forte fièvre
Et soudain se mit à trembler,

Comme tremblent lapins et lièvres
Quand la chasse va commencer.

Il transpirait à grosses gouttes,
Il fondait de la tête aux pieds ...

Albert Atzenwiler


Les petits flocons

Cette nuit
Sans bruit
Les petits flocons
Se sont enfuis
Comme des oisillons
Hors de leur nid ...

Cette nuit
Sans bruit
Les petits flocons
Ont butiné
Comme des papillons
Dans le verger.

Cette nuit
Sans bruit
Les petits flocons
Se sont ouverts
Comme de fins bourgeons,
Fleurs de l’hiver.

Albert Atzenwiler



Posté par de passage à 21:50 - UNE SAISON en POÉSIE - hiver - Permalien [#]

L'hiver de Théodore de Banville

Théodore de Banville (1823-1891) est un poète parnassien. Pourtant, le romantisme et le lyrisme, malgré lui peut-être, habillent ce paysage de neige.

L'hiver

Au bois de Boulogne, l'hiver,
La terre a son manteau de neige.
Mille Iris, qui tendent leur piège,
Y passent comme un vif éclair.

Toutes, sous le ciel gris et clair,
Nous chantent le même solfège ;
Au bois de Boulogne, l'hiver,
La terre a son manteau de neige.

Toutes les blancheurs de la chair
Y passent, radieux cortège ;
Les Antiopes de Corrège*
S'habillent de martre et de vair
Au bois de Boulogne, l'hiver.

Antiope est le nom d'une amazone dans la mythologie grecque. Corrège est un grand peintre italien de la Renaissance.

Théodore de Banville ("Les cariatides")


Posté par de passage à 19:05 - UNE SAISON en POÉSIE - hiver - Permalien [#]

L'hiver de Patrick Bousquet

Patrick Bousquet est un auteur contemporain de chansons, de poésies, et de romans pour les enfants et la jeunesse.

Bonjour monsieur l'Hiver

- Hé ! bonjour monsieur l'Hiver !
Ça faisait longtemps...
Bienvenue sur notre terre,
Magicien tout blanc.
- Les montagnes t'espéraient ;
Les sapins pleuraient ;
Les marmottes s'indignaient ;
Reviendra-t-il jamais ?
- Mes patins s'ennuyaient ;
Mes petits skis aussi ;
On était tous inquiets ;
Reviendra-t-il jamais ?
- Hé ! bonjour monsieur l'Hiver !
Ça faisait longtemps ...
Bienvenue sur notre terre,
Magicien tout blanc.

Patrick Bousquet


Posté par de passage à 18:05 - UNE SAISON en POÉSIE - hiver - Permalien [#]

L'hiver de Marguerite Brunat-Provins

arbre_rouge

Ce poème de Marguerite Brunat-Provins (1872-1952), poètesse française installée dans le Valais en Suisse, est un adieu rouge sang à la saison d'automne. Il est donc rangé aussi dans la catégorie des poésies d'automne sur le blog.

L'arbre rouge

Sur l'arbre rouge as-tu-vu
Le corbeau noir ?
L'as-tu entendu ?
En claquant du bec il a dit
Que tout est fini;
Les fossés sont froids,
La terre est mouillée.
Nous n'irons plus rire et nous cacher
Dans la bonne chaleur du blé.
Le corbeau noir a dit cela,
En passant,
Dans l'arbre rouge couleur de sang.

Marguerite Brunat-Provins ("Chansons rustiques" - éditions Sauberlin et Pfeiffer)


 

Posté par de passage à 17:03 - UNE SAISON en POÉSIE - hiver - Permalien [#]

L'hiver de Maurice Carême

Merci à la Fondation Maurice Carême

Maurice Carême annonce l'hiver avec cette "dernière pomme" :

La dernière pomme

Vais-je tomber, ne pas tomber ?
Se disait la dernière pomme.
J'ai résisté aux vents d'automne,
Aux pluies, aux premières gelées :

- Il ne faut pas que j abandonne
Mon fidèle ami, le verdier.
Vais-je tomber, ne pas tomber ?
Il y va de mon cœur de pomme.

Je suis d'or rouge et de miel jaune
Comme une lune à son lever
Et j'éclaire tout le pommier.
Non, non, verdier, je me cramponne,
J'attendrai l'hiver pour tomber.

Maurice Carême


Il a neigé

Il a neigé dans l'aube rose
Si doucement neigé,
Que le chaton croit rêver.
C'est à peine s'il ose
Marcher.

Il a neigé dans l'aube rose,
Si doucement neigé,
Que les choses
Semblent avoir changé.

Et le chaton noir n'ose
S'aventurer dans le verger,
Se sentant soudain étranger
À cette blancheur où se posent,
Comme pour le narguer,
Des moineaux effrontés.

Maurice Carême


Le givre (ponctuation provisoire, en attente de vérification)

Mon dieu comme ils sont beaux
Les tremblants animaux
Que le givre a fait naître
La nuit sur ma fenêtre !

Ils broutent des fougères
dans un bois plein d'étoiles,
Et l'on voit la lumière
À travers leur corps pâles.

Il y a un chevreuil
Qui me connaît déjà ;
Il soulève pour moi
Son front d'entre les feuilles,

Et quand il me regarde,
Ses grands yeux sont si doux
Que je sens mon cœur battre
Et trembler mes genoux.

Laissez-moi, ô décembre !
Ce chevreuil merveilleux.
Je resterai sans feu
Dans ma petite chambre.

Maurice Carême


Posté par de passage à 17:00 - UNE SAISON en POÉSIE - hiver - Permalien [#]