lieu commun

On appellera lieu commun l'espace où se rencontrent nos rêves perdus et nos petits bonheurs présents

011007

L'AUTOMNE en POÉSIE - sommaire des textes

En plus des haïkus d'automne, qui sont ici : HAÏKUS - poésies des saisons
vous trouverez sur ce thème les textes ci-dessous par ordre alphabétique d'auteurs (mise à jour permanente)

SOMMAIRE

en déroulant cette même page :

  • Guillaume Apollinaire - Automne / Automne malade
  • Charles Baudelaire - Chant d'automne
  • Michel Beau - Jour pluvieux d'automne
  • Marguerite Brunat-Provins - Sur l'arbre rouge 
  • Marie-Magdeleine Carbet - L'acacia
  • Francis Carco -  Un arbre
  • Maurice Carême - L'écureuil et la feuille / Gare isolée / Étranges fleurs
  • Pernette Chaponnière - Les feuilles mortes / L'hirondelle
  • Anne-Marie Chapouton - Il pleut

à la page 2 (cliquez ICI pour accès direct):

  • Pierre Coran - Automne
  • Alain Debroise - Villanelle
  • Lucie Delarue-Mardrus - L'automne / Les feuilles tombent
  • Luce Fillol - Feuille rousse, feuille folle
  • Isabelle Jaccard -  Feuilles d'automne
  • Rémy de Gourmont - Les feuilles mortes
  • Fernand Gregh - Silence d'automne 
  • Georges Jean - L'automne
  • Tristan Klingsor - Le rouge-gorge
  • Alphonse de Lamartine - L'automne / Rêve d'automne

à la page 3 (cliquez ICI pour accès direct):

  • Philéas Lebesgue - La pomme
  • Michel Luneau - Une hirondelle en automne / À vol d'oiseau / Le lapin de septembre
  • Raïssa Maritain / Automne
  • Pierre Menanteau - Le vent d'automne
  • Jean Moréas - La feuille des forêts / autre passage des "Syrtes"
  • Jean-Luc Moreau - Septembre
  • Anna de Noailles - Automne / Les saisons et l'amour
  • Géo Norge / Petite pomme
  • Albert Pestour - Novembre
  • Henri Philibert / Automne

à la page 4 (cliquez ICI pour accès direct):

  • Jacques Prévert - Chanson des escargots qui vont à l'enterrement
  • Henri de Régnier - Soir d'automne
  • Raymond Richard - Le bel automne est revenu / Trois feuilles mortes
  • Claude Roy - Météorologie
  • Albert Samain - Mélancolie
  • Samivel - Quand automne en saison revient
  • Charlotte Serre - La feuille d'automne
  • Alain Serres - La graine
  • Émile Verhaeren - Automne / Le vent de novembre
  • Paul Verlaine - Chanson d'automne

à la page 5 (cliquez ICI pour accès direct):

  • Francis Vielé-Griffin - L'automne / Feuilles d'automne
  • Francis Yard - La danseuse aux mille pieds


 

Posté par de passage à 23:54 - UNE SAISON en POÉSIE - automne - Permalien [#]

L'automne de Guillaume Apollinaire

L'automne de Guillaume Apollinaire (1880-1918) est une saison de brouillard et de tristesse.

Automne

Dans le brouillard s’en vont un paysan cagneux
Et son bœuf lentement dans le brouillard d’automne
Qui cache les hameaux pauvres et vergogneux
Et s’en allant là-bas le paysan chantonne
Une chanson d’amour et d’infidélité
Qui parle d’une bague et d’un cœur que l’on brise
Oh !* l’automne l’automne a fait mourir l’été
Dans le brouillard s’en vont deux silhouettes grises.

*pas d'autre ponctuation
Guillaume Apollinaire ("Alcools" - Mercure de France 1913 - réédité en poche Poésie/Gallimard)


Et ce poème difficile et tout aussi triste :

Automne malade

Automne malade et adoré
Tu mourras quand l'ouragan soufflera dans les roseraies
Quand il aura neigé
Dans les vergers

Pauvre automne
Meurs en blancheur et en richesse
De neige et de fruits mûrs
Au fond du ciel
Des éperviers planent
Sur les nixes nicettes* aux cheveux verts et naines
Qui n'ont jamais aimé

Aux lisières lointaines
Les cerfs ont bramé

Et que j'aime ô saison que j'aime tes rumeurs
Les fruits tombant sans qu'on les cueille
Le vent et la forêt qui pleurent
Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille
Les feuilles
Qu'on foule
Un train
Qui roule
La vie
S'écoule

Guillaume Apollinaire ("Alcools")
Pas de ponctuation. *Dans la mythologie germanique et scandinave les nixes sont des nymphes aquatiques qu'affectionne l'auteur (cf la Lorelei, qu'il évoque dans un autre poème). Apollinaire les qualifie de "nicettes", de l'ancien français "nice" : niais, mignon. 


Posté par de passage à 23:00 - UNE SAISON en POÉSIE - automne - Permalien [#]

L'automne de Charles Baudelaire

Charles Baudelaire (1821-1867) peut-il être qualifié de poète maudit ? Certainement, lui  à qui Les Fleurs du Mal ont valu un procès pour outrage à la morale publique et à la morale religieuse. Aujourd'hui, Les Fleurs du Mal sont le recueil de poésies qui se vend et s'est le plus vendu en France.

Chant d'Automne

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
Adieu, vive clarté de nos étés trop courts !
J'entends déjà tomber avec des chocs funèbres
Le bois retentissant sur le pavé des cours.
Tout l'hiver va rentrer dans mon être : colère,
Haine, frissons, horreur, labeur dur et forcé,
Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé.
J'écoute en frémissant chaque bûche qui tombe
L'échafaud qu'on bâtit n'a pas d'écho plus sourd.
Mon esprit est pareil à la tour qui succombe
Sous les coups du bélier infatigable et lourd.
II me semble, bercé par ce choc monotone,
Qu'on cloue en grande hâte un cercueil quelque part.
Pour qui ? - C'était hier l'été; voici l'automne !
Ce bruit mystérieux sonne comme un départ.

Charles Baudelaire ("Les Fleurs du Mal" - 1857)


Posté par de passage à 22:30 - UNE SAISON en POÉSIE - automne - Permalien [#]

L'automne de Michel Beau

Voici quelques rares éléments de la biographie du poète Michel Beau, trouvés sur le site : http://membres.lycos.fr/crcrosnier/mur2/pfpr2/listepfpr2.htm.

[Michel Beau a publié de nombreux livres de poésie : « Du cœur aux lèvres » aux éditions Rougerie, « C’est donc cela l’amour » aux éditions Grassin, « Quand paraît l’arc-en-ciel » aux éditions Nouvelle Pléiade, « La farandole des saisons » à l’Académie du Disque de Poésie, « Scriptoformes » aux éditions Graph2000, « La mieux-aimée » aux éditions Denoël, « Jonglerimes » aux éditions Nathan.]

... auteur de ce poème triste sur l'automne :

Jour pluvieux d'automne

Une feuille rousse
que le grand vent pousse
dans le ciel gris-bleu,
l'arbre nu qui tremble
et dans le bois semble
un homme frileux,

une gouttelette
comme une fléchette
qui tape au carreau,
une fleur jaunie
qui traîne sans vie
dans la flaque d'eau,

sur toutes les choses
des notes moroses,
des pleurs, des frissons,
des pas qui résonnent :
c'est déjà l'automne
qui marche en sifflant sa triste chanson.

Michel Beau


Posté par de passage à 22:00 - UNE SAISON en POÉSIE - automne - Permalien [#]

L'automne de Marguerite Burnat-Provins

Marguerite Burnat-Provins (1872-1952) est une écrivaine, dessinatrice et peintre française (qui a vécu une grande partie de sa vie en Suisse). Elle trouve sa source principale d'inspiration dans l'observation de la nature.

Sur l'arbre rouge

Sur l'arbre rouge, as-tu vu
Le corbeau noir ?
L'as-tu entendu ?
En claquant du bec, il a dit
Que tout est fini ;
Les fossés sont froids,
La terre est mouillée.
Nous n'irons plus rire et nous cacher,
Dans la bonne chaleur du blé.
Le corbeau noir a dit cela,
En passant,
Dans l'arbre rouge couleur de sang.

Marguerite Burnat-Provins ("Chansons rustiques" - Säuberlin et Pfeiffer, 1905)


 

Posté par de passage à 21:45 - UNE SAISON en POÉSIE - automne - Permalien [#]

L'automne de Marie-Magdeleine Carbet

Romancière, auteur de contes pour enfants, et de poèmes ("Mini-poèmes sur trois méridiens" - 1977), Marie-Magdeleine Carbet, est née en 1902 aux Antilles.

L’acacia

Le vent
Passait, pleurant.
L’acacia dit :
Vent d’automne
Au front gris,
Tu t’ennuies :
Je te donne
Mes feuilles.
Prends, cueille
Et va jouer au volant*
Avec ton amie
La pluie.
Le printemps,
En son temps,
M’en fera de plus jolies !

Marie-Magdeleine Carbet
*allusion peut-être au jeu du volant, ancêtre du badminton.


Posté par de passage à 21:30 - UNE SAISON en POÉSIE - automne - Permalien [#]

L'automne de Francis Carco

Francis Carco (1886-1958) est un romancier, auteur de Jésus la Caille, L'Homme traqué... et le poète de Premiers vers, La Bohème et mon cœur, Chansons aigre-douces... Il fréquente les milieux artistiques parisiens, où il rencontre les poètes Guillaume Apollinaire et Max Jacob.

Un arbre

Un arbre tremble sous le vent,
Les volets claquent.
Comme il a plu, l'eau fait des flaques.
Des feuilles volent sous le vent
Qui les disperse
Et, brusquement, il pleut à verse.

Francis Carco


Posté par de passage à 21:00 - UNE SAISON en POÉSIE - automne - Permalien [#]

L'automne de Maurice Carême

Merci à la Fondation Maurice Carême

Voir d'autres textes de Maurice Carême dans POÉSIES pour la CLASSE - CYCLES 2 et 3 et dans POÉSIES PAR THÈME : l'école

L'écureuil et la feuille

Un écureuil, sur la bruyère,
Se lave avec de la lumière.

Une feuille morte descend,
Doucement portée par le vent.

Et le vent balance la feuille
Juste au-dessus de l'écureuil ;

Le vent attend, pour la poser
Légèrement sur la bruyère,

Que l'écureuil soit remonté
Sur le chêne de la clairière

Où il aime à se balancer
Comme une feuille de lumière.

Maurice Carême


Gare isolée

On allume les lampes.
Un dernier pinson chante.
La gare est émouvante.
En ce soir de septembre.
Elle reste si seule
À l’écart des maisons,
Si seule à regarder
L’étoile du berger
Qui pleure à l’horizon
Entre deux vieux tilleuls.
Parfois un voyageur
S’arrête sur le quai,
Mais si las, si distrait,
Qu’il ne voit ni les lampes,
Ni le pinson qui chante,
Ni l’étoile qui pleure
En ce soir de septembre.
Et la "banlieue" le cueille,
Morne comme le vent
Qui disperse les feuilles
Sur la gare émouvante
Et plus seule qu’avant.

Maurice Carême


Étranges fleurs

L'automne met dans les lilas
D'étranges fleurs que nul ne voit,

Des fleurs aux tons si transparents
Qu'il faut avoir gardé longtemps

Son âme de petit enfant
Pour les voir le long des sentiers

Et pour pouvoir les assembler
En un seul bouquet de clarté

Comme font, à l'aube, les anges,
Les mains pleines d'étoiles blanches...

Maurice Carême


Posté par de passage à 20:30 - UNE SAISON en POÉSIE - automne - Permalien [#]

L'automne de Pernette Chaponnière

Pernette Chaponnière, de son vrai nom Pernette Dunant est née en 1915 en Suisse ( Genève). Elle est auteure de romans, de livres pour enfants et de pièces de théâtre.

Les feuilles mortes

Tombent, tombent les feuilles rousses,
J'entends la pluie sur la mousse.

Tombent, tombent les feuilles molles,
J'entends le vent qui s'envole.

Tombent, tombent les feuilles d'or,
J'entends l'été qui s'endort.

Tombent, tombent les feuilles mortes,
J'entends l'hiver à ma porte.

Pernette Chaponnière ("L'écharpe d'iris" - Ed Hachette)


Un poème pour attendre le retour des hirondelles (ce texte sera rangé dans Printemps) :

L'hirondelle

On m'a dit qu'une hirondelle
ne faisait pas le printemps
et moi je dis que c'est elle
sinon, qui le ferait donc ?

Je l'ai vue avec son aile
qui taillait dans le ciel blanc
un grand morceau de dentelle
où venait jouer le vent.

Ce n'était qu'une hirondelle
un oiseau noir et blanc
et pourtant je n'ai vu qu'elle
et j'ai le coeur tout content.

On dit que les demoiselles
font la pluie et le beau temps ;
moi je dis qu'une hirondelle
fait l'avril et le printemps.

Pernette Chaponnière


Posté par de passage à 20:01 - UNE SAISON en POÉSIE - automne - Permalien [#]

L'automne de Anne-Marie Chapouton

Il pleut

Il pleut
des feuilles jaunes
il pleut
des feuilles rouges

L’été va s’endormir
et l’hiver
va venir
sur la pointe
de ses souliers
gelés

Anne-Marie Chapouton ("Poèmes petits" - Delagrave, 1999) - poème remis dans sa forme d'origine : pas de ponctuation ni de majuscules.


Posté par de passage à 19:30 - UNE SAISON en POÉSIE - automne - Permalien [#]