lieu commun

On appellera lieu commun l'espace où se rencontrent nos rêves perdus et nos petits bonheurs présents

111109

PP 2013 - comptines chansonnettes

PRINT POÈTES 2013 : LES VOIX DU POÈME EN FRANÇAIS

COMPTINES à dire ou à chanter

Quelques comptines ou petits poèmes à murmurer ou à dire à haute voix, en conversation, en chanson, ou juste pour jouer à s'écouter avec les assonances ...

certains textes se trouvent déjà dans les catégories du printemps des Poètes des précédentes éditions, et les titres sont pour la plupart suggérés.

Le cheval de bois

Dame, belle dame, au pas grave et lent,
Une, deux,
De ton fier cheval, de ton cheval blanc,
Sans me regarder, tu vas fièrement,
Une, deux.

Si je le voulais, j'irais comme toi
Une, deux,
Sur un vrai cheval, mais le mien, à moi,
M'obéit bien mieux, car il est en bois.
Une, deux.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Une souris verte

Une souris verte,
Qui courait dans l'herbe,
Je l'attrape par la queue,
Je la montre à ces messieurs.

Ces messieurs me disent :
" Trempez-la dans l'huile,
trempez-la dans l'eau,
ça fera un escargot tout chaud !

Traditionnel

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

C’est qui ?

C’est la poule grise,
Qui pond dans l’église,
C’est la poule noire,
Qui pond dans l’armoire,
C’est la poule brune,
Qui pond dans la lune,
C’est la poule blanche,
Qui pond sur la planche.

Comptine traditionnelle du Périgord

logo_cr_ation_po_tique

 

Comptine "C'est ... qui..."

 

Répétition de la même structure, jeu avec les rimes et les assonances.
exemple : Drôles d'oiseaux
C'est le moineau / Qui fait son nid dans un tonneau

C'est l'alouette / Qui fait son nid dans la brouette
C'est ...

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Deux comptines qui jouent sur les sonorités :

Amstramgram*

plouf plouf
amstramgram*
pique et pique et colégram
bourre et bourre et ratatam
amstramgram

*variante :

Am, stram, gram

Am, stram, gram
Pic et pic et colégram
Bour et bour et ratatam
Am, stram, gram

Comptine traditionnelle

- -  - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Timélou lamélou

Timélou lamélou
Panpan timéla
Padi lamélou
Coucoudou
La baya
ah!

 

Comptine traditionnelle (datée de La Belle époque)

 

- -  - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Un petit bonhomme

 

Un petit bonhomme
Assis sur pomme,
La pomme dégringole,
Le petit bonhomme s’envole
Sur le toit de l’école.

 

Traditionnel

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Les mensonges

 

Ah ! j'ai vu, j'ai vu.
Compèr' qu'as-tu vu ?
J'ai vu une vache,
Qui dansait sur la glace,
À la Saint Jean d'été.
Compèr' vous mentez.

 

Ah ! j'ai vu, j'ai vu.
Compèr' qu'as-tu vu ?
J'ai vu une grenouille,
Qui faisait la patrouillle,
Le sabre au côté.
Compèr' vous mentez.

 

Ah, j'ai vu j'ai vu
Compèr' qu'as-tu vu ?
J'ai vu un loup,
Qui vendait des choux,
Sur la place Labourée*. *
variante : "du marché"
Compèr' vous mentez.

 

Oh, j'ai vu j'ai vu
Compèr' qu'as-tu vu ?
J'ai vu une anguille,
Qui coiffait sa fille,
Pour s'aller marier.
Compèr' vous mentez.

 

Chanson-comptine traditionnelle du XVIIIe siècle

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Jamais on n'a vu...

 

Jamais on n'a vu
jamais on n'verra
la queue d'une souris
dans l'oreille d'un chat, chat, chat.

 

Comptine traditionnelle

 

Il y a de nombreuses variantes, en voici une, chantée,
avec répétition des finales, dont il existe
de nombreuses variantes:

 

Jamais on n'a vu vu vu
Jamais on n'verra ra ra
Un petit chien chien
Porter des lunettes

Jamais on n'a vu vu vu
Jamais on n'verra ra ra
Le nez d'une souris ri ri (ou un' petit' souris, ou la queue)
dans l'oreille d'un chat cha cha.

 

logo_cr_ation_po_tique Comptines sur les modèles "Ah j'ai vu, j'ai vu..." et "Jamais on n'a vu ..."

 

"Ah j'ai vu, j'ai vu..."
Le premier modèle compose un dialogue, dont on peut garder le personnage ou lui donner un nom (Compère est un vieux mot), remplacé par X dans l'exemple qui suit. Les deux premiers vers riment (loup/chou ; vache/glace - assonance) et le dernier vers du mensonge devra rimer si possible en "é" avec "mentez". On acceptera, puisqu'elle est dans la version originale, l'apparente contradiction entre le tutoiement et le vouvoiement.
Une autre option consiste à ne pas utiliser la forme dialogue à chaque strophe, mais une suite de "mensonges" qui réunit toutes les productions retenues. On peut alors introduire la comptine par Compèr qu'as-tu vu ? , énoncer la suite de mensonges, et terminer par Compèr' vous mentez.

 

Ex : Ah ! j'ai vu, j'ai vu... / X qu'as-tu vu ? /
J'ai vu une poule /qui jouait aux boules /avec un oeuf carré /
X vous mentez

 

"Jamais on n'a vu ..."
La rime ici est un son voyelle commun à deux finales de vers. Sur cette structure question-réponse : Jamais on n'a vu, vu, vu, jamais on n'verra, ra, ra... on pourra proposer un jeu phonologique oral avec des sons voyelles (a, i, o, u , ou...). Les mots seront regroupés par rime commune. On cherchera à construire des situations impossibles et amusantes, comme dans la comptine. 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

2. Comptines d'auteurs divers :

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Les trois classes

 

Dans la classe
de Monsieur Leblond,
On cultive des potirons.

 

Dans la classe
de Madame Levert

(...)

 

  • La suite plus bas au paragraphe Corinne Albaut , avec des idées pour la création poétique.

 

Corinne Albaut ("Comptines pour la rentrée des classes" - collection "Les Petits Bonheurs", Actes Sud Junior, 1997)

De "Corinne Albaut", aussi, la comptine "Sept jours sur sept" avec d'autres idées pour la création poétique" :

 

Sept jours sur sept 

 

Sept jours, dans la semaine,
    Pour porter tout ce que j'aime.
Lundi, mon tee-shirt canari,
    Mardi, mon pull gris souris,
(...)

 

  • La suite plus bas au paragraphe Corinne Albaut , avec des idées pour la création poétique.

 

Corinne Albaut ("Comptines pour compter" - collection "Les Petits Bonheurs", Actes Sud Junior, 1997)
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

On trouvera le texte intégral de cette comptine au paragraphe Robert Gélis :

Alphabet

A B C D
Je ne veux pas céder !
E F G H
Il faut que je me fâche !
I J K L
Cette sacrée demoiselle

... pour la suite voir Robert Gélis

Robert Gélis ("En faisant des galipoètes" - Anthologie de Poche - Éditions Magnard, 1983)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

Comptine du trappeur (début du texte)

 

Toi, renard bleu,
je t’aime un peu.
Toi, castor blanc,
passablement.
...


Bernard Lorraine - voir le paragraphe de l'auteur pour la suite

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Les petits lapins

 

Deux petits lapins,
quatre pommes de pin
ont déjeuné à Moscou,
ont soupé à Tombouctou,
sont rentrés coucher
chez
               nous.

Guy-Charles Cros

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

Le clown Coquelicot

Un clown rigolo
Qui s'appelait Coquelicot
Je lui donne une claque
Ca le rend patraque
Je lui donne un baiser
Il tombe de côté
Il tombe sur un os
Ca lui fait une bosse
Il tombe dans le feu
Ca lui fait des bleus
Ouie ! Aïe ! Ca me fait mal !
J'ai le nez qui mouille
Comme une grenouille

 

Roland Topor (dans "60 poèmes et 60 comptines" - éditions Le Centurion)

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

Cache-cache

 

Dans la maison
Broute un bison.
Dans le buffet
Rit un orvet.
Dans le tiroir
S’éveille un loir.
Dans le placard
Guette un guépard.
Dans le fauteuil
Niche un bouvreuil.

 

Jean-Claude Renard

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

 

La linotte

 

Je suis idiote
dit la linotte.
J'ai oublié mes bottes,
ma redingotte,
et ma culotte.

[…]

 

 

Le dromadaire

 

Un jour au Caire
un dromadaire
entra chez un libraire
et prit une grammaire.
C'est pas vrai, ça fait rien,
ça sera vrai demain

[…]

 

Le kangourou

Le papa kangourou
N’est pas un loup-garou,
C’est un sauteur,

[…]

lire la suite de ces trois comptines au paragraphe de l'auteur :
Paul Savatier

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Dans le panier

 

Qu’y a-t-il dans le panier ?
- De la paille.
Qu’y a-t-il dans la paille ?
- Une poule.
Qu’y a-t-il sous la poule ?
- Un oeuf.
Qu’y a-t-il dans l’oeuf ?
- Le blanc.
Qu’y a-t-il dans le blanc ?
- Le jaune.
Qu’y a-t-il dans le jaune ?
- Une aiguille.
Qu’y a-t-il dans l’aiguille ?
- Un trou.
Qu’y a-t-il dans le trou ?
- Une grosse bête qui court après toi.

 

Georges Jan ("Il était une fois, la poésie" - Éditions Messidor La Farandole, 1974)

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Le petit pou

 

Assis sur le genou
d'un hibou
le petit pou
cherchant son joujou
...

Robert Clausard - voir le paragraphe de l'auteur pour la suite

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Comptine du pacha

 

Le pacha
Des émirats
A plus de chats
Que de rats

Les souris
Se le sont dit
Et sont parties
Pour Paris

Le pacha
Ébaudi
Et ses chats
Ébahis
Restent là
Aujourd'hui
Et c'est toi
Qui es sorti.


Bernard Clavel ("Rouge pomme" - Éditions L'École des Loisirs, 1982)

 

 

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Rossignol
 
Rossignol joli
Do si do ré mi
Joli rossignol
Mi fa mi fa sol
Rossignol cendré
Fa sol fa mi ré
Fais chanter l'écho
Fa sol mi ré do

Pierre Roy

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

La gamme

Qui chante en do ?
L'escargot !
Qui chante en ré ?
L'araignée !
Qui chante en mi ?
La fourmi !
Qui chante en fa ?
Le lama !
Qui chante en sol ?
La boussole !
Qui chante en la ?
Le cobra !
Qui chante en do ?
Le chameau !
Mais moi je chante de bas en haut :
Do, ré, mi, fa, sol, la, si, do !

Jacques Charpentreau

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

 

Les comptines sont en général très rythmées. Les enfants utilisent celle-ci dans un jeu d'"élimination". Ils forment un cercle, et le meneur de jeu désigne successivement chacun des participants en scandant la comptine syllabe par syllabe. Celui sur qui "tombe" le "hors" de "dehors" est éliminé. D'autres comptines, c'est leur rôle initial, serviront au contraire à désigner quelqu'un.

 

Quelle heure est-il ?

 

Bonjour Madame.
Quelle heure est-il ?
Il est midi.

 

Qui est-ce qui l'a dit ?
La petite souris.

 

Où est-elle ?
Dans la chapelle.

 

Qu'y fait-elle ?
De la dentelle.

 

Pour qui ?
Pour les dames de Paris
Qui portent des souliers gris.

 

Pin pon d'or
La plus belle, la plus belle,

 

Pin pon d'or
La plus belle est en dehors.

 

Traditionnel

 

logo_cr_ation_po_tique Comptines questions-réponses

 

Les comptines qui précèdent s'apparentent à un jeu question-réponse. Sur ce modèle, on peut imaginer un dialogue autour d'un thème.

 

  • La première comptine est construite en "poupées russes" (comme le poème de Charpentreau Dans notre ville il y a ...). On apportera de la fantaisie avec des contradictions, des impossibilités, et peut-être une surprise finale.
  • La seconde comptine, fait penser au dialogue "loup y-es tu ?" (en moins inquiétant). De la même manière, on pourra s'amuser à décaler les réponses aux questions avec des rimes ou des assonances.

 

exemple (proposé par le blog) :

 

Bonjour madame la souris
Qu'avez-vous mangé à midi ?
-  Un très gros chat
-  Je ne vous crois pas
-  Alors c'était une vache à lait
-  Je le crois, vous vous êtes tâchée.

 

  • En gardant la structure dialogue mais avec  des éléments de phrase indépendants, dissociés, l'exercice se rapproche du  jeu du Cadavre exquis (cf André Breton).

    - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    La famille Hurluberlu

Dans la famille Hurluberlu
Il y a dix chiens et dix tortues
Où sont les chiens ?
on n'en sait rien !
Et les tortues ?
On ne sait plus !

anonyme
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Bonjour

Bonjour, mon p'tit amour.
S'il te plaît, mon p'tit bébé.
Merci, mon p'tit chéri.
Pardon, mon p'tit mignon.
Coucou, mon  p'tit loup.
A tout à l'heure, mon p'tit cœur.
A bientôt, mon p'tit oiseau.
Au revoir, Mon p'tit canard.
Bonne nuit, mon p'tit ami.
A demain, mon p'tit lapin.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

anonyme

Bonjour madame

Bonjour madame, comment ça va ?
Ça va pas mal et votre mari ?
Il est malade à la salade
Il est guéri au céleri

anonyme ("Petites comptines pour tous les jours" - Nathan)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Une comptine express (texte adapté par le blog) :

Bonjour lundi !
Comment va mardi ?
- Très bien, mercredi.
Je viendrai jeudi
pour dire à vendredi
qu'il se prépare samedi
à danser dimanche.

logo_cr_ation_po_tiqueComptine des jours de la semaine

Cette comptine peut aider à mémoriser les jours de la semaine, dans l'ordre chronologique (oui, c'est déjà ça). Elle ne se prête pas facilement à la construction d'une histoire séquentielle, ni à une mise en rimes autre qu'en "i".
On peut cependant tourner la difficulté en situant ailleurs rimes ou asonances, et créer avec les noms des jours une comptine en forme d'emploi du temps plutôt inhabituel (cf le poème de Luc Bérimont Emploi du temps, qu'on trouvera plus haut dans cette page).

Exemple :

Le lundi  je pilote un avion
Le mardi  je joue d' l'accordéon
Le mercredi je reste au lit (pour structurer l'emploi du temps un  minimum !)
Le jeudi  je danse le tango
Le vendredi  je fais le zigoto
Le samedi  je pèle des oranges
et le dimanche je les mange.

(texte proposé par le blog)

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Une autre comptine, qui rime en "i" cette fois :

Le lundi tout petit
le mardi tout gentil
le mercredi à l'abri
le jeudi étourdi
le vendredi dégourdi
le samedi endormi
et le dimanche tout recommence


anonyme

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

avec les saisons

En automne, tout m'étonne.
En hiver, j'espère.
Au printemps, j'apprends.
L'été : j'aurai tout oublié !

anonyme

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

avec les mois de l'année

Cette chanson est interprétée par Anne Sylvestre et Manick (paroles d'Emmanuelle Parrenin) :

La chanson des 12 mois

C'est janvier le premier né,
sa couronne sur la tête,
il dévore une galette!

Février c'est le second,
qui s'enrhume et qui grelotte,
qui réclame une bouillotte.

Regardez le mois de mars,
il dessine sur les branches
des pétales de soie blanche.

Le suivant s'appelle avril
et c'est le mois qui réveille
les oiseaux et les abeilles.

Quand le mois de mai s'en vient,
il met tout le monde à l'aise
devant un panier de fraises.

Pour fêter le mois de juin,
il faut entrer dans la danse
du soleil et des vacances.

En juillet s'en va dormir
entre deux bottes de paille
la chevelure en bataille.

Le mois d'août n'est qu'un voyou,
il invente des orages
pour taquiner les nuages.

Et septembre tout doré
prend la route de l'école
sous les feuilles qui s'envolent.

C'est octobre le suivant
qui te fait une frimousse
parsemée de tâches rousses.

Et novembre tout en gris
se dépêche dans la brume
d'attraper son premier rhume.

C'est décembre le dernier
qui réclame à tous ses frères
des cadeaux d'anniversaire.

Emmanuelle Parrenin

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Pour construire une comptine à la manière de, il y a aussi ce beau poème d'Alain Bosquet (1919-1998). Ne pas oublier de "s'amuser" en l'imitant :

Les mois de l’année

Janvier pour dire à l’année "bonjour !"
Février pour dire à la neige "il faut fondre"
Mars pour dire à l’oiseau migrateur "reviens"
Avril pour dire à la fleur "ouvre-toi"
Mai pour dire "ouvriers nos amis"
Juin pour dire à la mer "emporte-nous très loin"
Juillet pour dire au soleil "c’est la saison"
Août pour dire "l’homme est heureux d’être homme"
Septembre pour dire au blé "change-toi en or"
Octobre pour dire "camarades la liberté"
Novembre pour dire aux arbres "déshabillez-vous"
Décembre pour dire à l’année " adieu, bonne chance"
Et douze mois de plus par an,
Mon fils,
Pour te dire que je t’aime.

Alain Bosquet

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

logo_cr_ation_po_tiqueComptine des mois de l'année

Exemples de structures imitées de ce poème :

Janvier pour dire, pour dire à ... / Janvier pour ... + verbe d'action / Janvier parce que... / etc.

1, 2, 3 nous irons au bois

 

Un deux trois
nous irons au bois
quatre cinq six
cueillir des cerises
sept huit neuf
dans un panier neuf
dix onze douze
elles seront toutes rouges.

logo_cr_ation_po_tiqueComptines numériques

  • On observera dans les comptines présentées ici, qui ne sont pas toujours amusantes, différentes formes d'organisation. On se procure des rimes et des assonances en regroupant les suites de nombres, ce qui réduit la difficulté de recherche et permet de raccourcir le texte.
  • Un, deux, trois (ci-dessus) rime avec le son oi, et on arrive à douze (on n'y est pas obligé!) en seulement quatre étapes.
  • Plus loin, on trouve des suites de deux nombres : "un, deux, vl'à les oeufs / trois quatre, faut les battre "... et il faut six étapes pour atteindre dix, etc.
  • Choisir donc d'abord le modèle à construire, repérer les rimes et assonances nécessaires, rechercher, lister les mots qui conviendront. Laisser l'imagination déborder, thème de l'humour oblige.

    -------------------------------------------------------------------------

    Cette nuit, j’ai vu…

    Cette nuit, j’ai vu…

    une libellule
    éteindre la lune.

    Deux oies
    casser des noix.

    Trois limaçons
    jouer du violon.

    Quatre canards
    courir sur la mare.

    Cinq chevaux
    cueillir des poireaux

    Six souris
    manger des radis

    Sept poulettes
    danser en chaussettes

    Huit lapins
    faire du patin

    Neuf hirondelles
    démonter la Tour Eiffel

    Et dix fourmis
    en chemise de nuit
    qui m’ont crié :
    réveille-toi !
    assez dormi !

    ----------------------------------------

    Bonjour monsieur Soleil

    Bonjour monsieur Soleil que faites-vous donc là ?
    je fais mûrir des bananes pour tous ces enfants là !
    Bonsoir madame la Lune, que faites-vous là ?
    je fais mûrir des prunes, pour tous ces enfants-là
    Bonjour monsieur le Soleil, que faites-vous là ?
    je fais mûrir des groseilles pour tous ces enfants-là.
    Bonjour monsieur soleil que faites-vous donc là ?
    je fais mûrir des bananes pour tous ces enfants là !

    etc.

    ----------------------------------------

    Do ré mi, la perdrix

    Do ré mi, la perdrix
    mi fa sol, elle s'envole
    fa mi ré, dans le pré
    mi ré do, tombe à l'eau.

    ----------------------------------------

    Pomme de reinette et pomme d'api

    Pomme de reinette et pomme d'api
    tapis tapis rouge
    Pomme de reinette et pomme d'api
    tapis tapis gris

    ----------------------------------------

    Les deux comptines qui suivent ont été trouvées ici : http://www.momes.net/comptines


        Paysage d'Afrique
     
    Le crocodile
    Croque Odile.
    Le féroce rhinocéros
    S’est fait des bosses.
    L’hippopotame
    Joue du tam-tam.
    À une branche,
    Le serpent se pend.
    Le léopard repart.
    Et mademoiselle la gazelle
    Se trouve très belle
    Dans son miroir.

    ---------------------------------

    Brousse
     
     Brousse, brousse
    J'aime ma brousse
    J'aime ma brousse
    Et ma jolie savane (2 fois)
     
    Y'a des tigres, y'a des lions
    Y'a des léopards
    J'aime ma brousse
    Et ma jolie savane (2 fois)
     
     (On recommence en accélérant)

    --------------------------------------------------------------------------------

    CHANSONS

    Monsieur le vent

    Soufflez monsieur le vent,
    faites danser les nuages
    et les cheveux des enfants sages.

    Soufflez monsieur le vent,
    Emportez les papiers
    et le chapeau du jardinier

    Fernande Huc - lien pour la partition musicale, d'autres comptines chantées, et des pistes pédagogiques détaillées : http://www.crdp-strasbourg.fr/cddp68/maternelle/aria/aria.htm#monsieur

    ----------------------------------------

    Derrière chez moi

    Derrière chez moi devinez ce qu'il y a* ? (bis)

    Y a un arbre, le plus bel arbre, arbre du bois
    petit bois derrière chez moi

    Et la lon là lon lère et la lon là lon là
    Et la lon là lon lère et la lon là lon là


    Et sur cet arbre devinez ce qu'il y a (bis)
    Y a une branche, la plus belle branche, branche sur l'arbre, arbre du bois,
    Petit bois derrière chez moi
    Et la lon là lon lère et ...

    Et sur cette branche devinez ce qu'il y a (bis)
    Y a une feuille, la plus belle feuille, feuille sur la branche,

    branche sur l'arbre, arbre du bois
    Petit bois derrière chez moi


    Et sur cette feuille devinez ce qu'il y a (bis)
    Y a un nid, le plus beau des nids, nid sur la feuille,

    feuille sur la branche, branche sur l'arbre, l'arbre du bois
    Petit bois derrière chez moi


    Et dans ce nid, devinez ce qu'il y a (bis)
    Y a une aile...


    Et sur cette aile, devinez ce qu'il y a (bis)
    Y a une plume...


    Et sur cette plume, devinez ce qu'il y a (bis)
    Y a un poil..


    Et dans ce poêle, devinez ce qu'il y a (bis)
    Y a un feu...


    Et dans ce feu devinez ce qu'il y a (bis)
    Y a un arbre, le plus bel arbre, arbre du bois
    Petit bois derrière chez moi

    * variante traditionnelle, pour détourner un peu le langage : "devinez quoi qui n'y a..."


Posté par de passage à 23:45 - PRINT POÈTES 2013 : LES VOIX DU POÈME EN FRANÇAIS - Permalien [#]